Reussi avec succès aussi le test LEPIR II

/ / / /
Reussi avec succès aussi le test LEPIR II

Mur Geopietra sur Eps a obtenu les cértifications pour recouvrir des bâtiments publiques, residentiels et gratte-ciels, après avoir réussi brillamment l’essaie dénommé LEPIR II.

Fidèle à son engagement de longue date dans le développement de matériaux et de procédures de mise en œuvre innovants, Geopietra déploie tous ses efforts pour obtenir la certification de ses produits et fournir les meilleures garanties d'utilisation sur le chantier, de sécurité et d'efficience des immeubles réalisés.

Geopietra avait déjà obtenu les meilleurs résultats en 2016 à l'essai d'objet isolé au feu SBI (Single Burning Item) réalisé auprès du CSTB. À l'issue du test sur le comportement au feu des matériaux et de l'assignation conséquente de la classe de réaction au feu et à la fumée aux termes de la norme EN 13823, murogeopietra et les composants du système ont été certifiés comme matériaux de construction ignifuges. L'absence totale de fumées toxiques dans l'air a été constatée et l'excellente réaction au feu du revêtement posé sur EPS a été attestée.

Optimiser la sécurité des bâtiments contre l'incendie est non seulement une obligation imposée par les normes, mais aussi une condition importante pour assurer la protection des immeubles et des personnes.

En 2018, Geopietra a voulu valider ce processus en ce qui concerne les façades de bâtiments réglementés - immeubles résidentiels, organismes publics, établissements d'accueil et gratte-ciels - à travers l'essai expérimental standardisé LEPIR II. Le laboratoire du CSTB dispose d'équipements spécifiques pour qualifier le comportement au feu de la façade d'un bâtiment réglementé. En effet, le règlement français IT 249 en matière de sécurité incendie dans les bâtiments publics ne prenait pas en compte, jusqu'à présent, le cas d'un revêtement en pierre reconstituée installé sur EPS. C'est donc la première fois qu'une structure de ce type a été soumise à cet essai en France.

L'essai LEPIR II passé avec succès confirme que la procédure Mur Geopietra sur EPS respecte parfaitement les normes de sécurité incendie pour les bâtiments. Mur Geopietra sur EPS satisfait aux critères de non-propagation du front de flamme au-delà de l'étage successif et obtient l'autorisation pour être appliqué comme revêtement de bâtiments publics R+2. CSTB - LEPIR 2 - Propagation de l'incendie à l'extérieur de façades pour bâtiments réglementés (immeubles résidentiels, bâtiments ouverts au public, gratte-ciels) - FRANCE Août 2018

L'essai, dénommé LEPIR II, prévoit la sollicitation au feu d'une façade montée sur une structure à deux étages. La source d'inflammation et de propagation du feu se trouve dans la pièce du rez-de-chaussée et le régime de la force de l'incendie est contrôlé à travers des ouvertures situées dans le mur postérieur des locaux. On procède aussi à la mesure de la température et de son flux radiant. Sur le mur, constitué de blocs en béton perforés de 20 cm d'épaisseur, les panneaux en EPS de 20 cm ont été installés pour l'isolation thermique extérieure selon la procédure ETAG 004. On procède ensuite, selon la procédure garantie, à la mise en œuvre de la pierre reconstruite Geopietra. Le rebord de la fenêtre est réalisé avec des chaperons Geocover. Au niveau du linteau et des montants de la fenêtre de droite, un panneau en laine de roche de 20 cm d'épaisseur est mis en place ; ce panneau a été omis volontairement dans la fenêtre de gauche afin d'exercer une sollicitation supplémentaire du revêtement de la façade. Deux piles de bois de 3 quintaux ont été placées au rez-de-chaussée devant les fenêtres, qui ont été laissées volontairement ouvertes et constituent des cheminées de propagation du feu. 6 thermocouples intérieurs mesurent les températures de la cheminée, alors que 14 autres installés à 10 cm de la surface du mur et distribués verticalement sur toute la hauteur du mur mesurent la température ambiante de façade.

Dessin. Distribution des thermocouples intérieurs et sur la façade

regarder la vidéo